-Faire une réclamation écrite amiable directement adressée à votre avocat. S'il s'agit d'un problème de responsabilité civile, votre avocat saisira aussitôt son assurance responsabilité civile du litige.

En cas de persistance du litige :

-Saisir gratuitement à un médiateur de la consommation en vue de la résolution amiable des litiges de nature contractuelle portant sur l'exécution d'un contrat de fourniture de services.

Pour la suite, il faut distinguer deux situations : soit le litige porte sur les honoraires soit le litige porte sur le travail de l'avocat.

1) votre litige porte sur des honoraires :

Saisir le Bâtonnier de l'ordre des avocats dont dépend votre avocat par courrier (par recommandé ou non) en joignant les justificatifs de votre réclamation. 


Vous pouvez vous faire assister ou représenté par un avocat à l’audience qui aura lieu.

Attention, le Bâtonnier n’est pas pas compétent pour juger du travail de l'avocat, il peut seulement intervenir sur le montant des honoraires.

2) votre litige porte sur le travail de l'avocat :

- Si l'avocat n'a pas respecté ses obligations déontologiques, vous saisissez le Bâtonnier de son ordre qui le convoquera pour des explications mais vous ne serez pas mis au courant des suites disciplinaires qui auront éventuellement lieu.

-Si vous souhaitez mettre en jeu la responsabilité de l'avocat, il faut saisir le Tribunal de Grande Instance compétent :

Il s'agira d'une procédure civile avec les délais correspondant (environ deux ans) et l'avocat obligatoire pour vous assister.

L'assurance de l'avocat mis en cause vous assurera, au cas où la responsabilité de l'avocat serait avérée, du paiement d'éventuels dommages et intérêts. En effet, tout avocat est obligatoirement assuré par une assurance professionnelle responsabilité civile.